RONDINIS ET TOMATES FARCIES AU QUINOA ET A LA FETA

Comme vous le savez peut-être, Monsieur est diabétique, du coup la nutrition, c’est notre nouvelle passion. Comme promis, voici une première recette diabéto-compatible, elle convient également aux intolérants au gluten, présente de grands avantages nutritifs et en prime c’est délicieux (que demande le peuple). Je m’excuse d’avance si le descriptif fait un peu « Martine à la cuisine », c’est à mon niveau.

IMG_3031

Ingrédients

– 4 rondinis (courgettes rondes),

– 2 tomates (ce n’est pas forcément nécessaire, moi j’avais trop de farce alors j’ai improvisé avec mes tomates)

– 3 échalottes

– un paquet de féta

– du quinoa

– des herbes de provence

– sel, poivre.

Préparation

Commencez par préparer les rondinis: coupez la tête pour faire un capuchon, enlevez le bout brun, puis avec un couteau et une grosse cuiller, enlevez la chair des rondinis. Coupez cette chair en petits morceaux et réservez.

Préparez du quinoa blanc en suivant les indications du paquet (soit pour une quantité de quinoa, le double en eau, faire bouillir puis baisser le feu pour laisser le quinoa gonfler). Nous avons fait avec une demi-tasse à café de quinoa.

Épluchez et coupez finement les échalotes. Dans une poêle, faites revenir les échalotes puis ajoutez les morceaux de rondinis avec un peu de bouillon de légumes ou de sel. Assaisonnez à votre convenance.

En parallèle, mettez à bouillir les rondinis ainsi que leur chapeau jusqu’à ce qu’ils deviennent tendres.

Coupez la féta en petits morceaux.

Mélangez les petits morceaux de rondinis, le quinoa et la féta, poivrez. La féta fond et le quinoa se gonfle encore.

Une fois les rondinis bouillis (vérifiez avec une fourchette que tel est bien le cas), égouttez les, disposez les dans un plat huilé et remplissez les de farce. Comme j’avais trop de farce j’ai évidé en vitesse deux tomates que j’ai ensuite remplies de farce. J’ai ensuite mis le tout au four 20 minutes.

Je ne suis pas certaine que le passage au four soit absolument nécessaire car tout est cuit. En l’occurrence, on a préparé le plat dimanche et on l’a mangé un lundi, d’où l’intérêt de passer par le four (j’aime bien cuisiner le weekend et n’ai pas de micro-ondes).

J’espère que vous apprécierez.

Publicités

DRESS CODE – LE BON VETEMENT AU BON MOMENT

A la fois déjanté et instructif, « Dress Code – Le bon vêtement au bon moment » (Maxime Donzel et Géraldine de Margerie, éd. Robert Laffont) s’avère une vraie réjouissance.

IMG_2936

Les plus

La photo de couverture donne un bon aperçu du contenu. Dress Code est un ouvrage qui a pour seule ambition de nous éviter de tomber à côté en nous habillant de manière inappropriée. Comment s’habiller à un enterrement, quand on est prof en ZEP, pour aller à la campagne, quand on est malade ou, plus sobrement, pour la fin du monde? Toutes les questions qu’on ne se sera (jamais) posées niveau style trouvent réponse et parfois avec pas mal de pertinence. Même si je ne me suis jamais demandée comment m’habiller pour un concert, je dois dire que maintenant, je serai mieux préparée. Les conseils sont pleins de bon sens, c’est drôle, frais et très bien illustré.

IMG_2937

Les moins

Si vous vous demandez comment vêtir votre silhouette en forme de X, passez votre chemin, Dress Code a clairement comme ambition de nous faire marrer, de nous moquer de nous même, mais pas de nous donner des clés pour nous trouver côté look. Le lire d’une traite peut également s’avérer un tantinet ennuyeux à la longue.

ODE AU CONFORT – ODE A LA GEELEE

Cet article est l’occasion pour moi de crier à mon amour sans borne pour cette insulte à la mode, cette aberration de l’esthétisme, cette dédicace aux teletubbies: la geelee.

IMG_1402

Car oui, on aime la mode, mais aussi, on aime son petit confort (surtout quand on est chez soi, les doigts de pieds en éventail, tout en sachant que personne ne nous verra jamais dans cette tenue inventée par le démon).

La geelee, c’est simplement la marque déposée par Switcher pour son modèle de grenouillère pour adulte (oui, dit comme ça c’est pas si sexy… et en vrai non plus remarque) et Switcher est une marque bien connue en Suisse qui a pour crédo de fabriquer des vêtements en coton organique, dans des conditions respectueuses de l’environnement et des travailleurs, précurseur de nombreux mouvements que l’on connaît maintenant!

Vêtu de ta tenue une pièce hyper méga confortable (mais pas hyper pratique pour faire pipi si tu es une fille – car messieurs, la tenue se dézippe depuis en bas), tu te laisses vivre, ignorant tout des diktats de la mode et de l’élégance. Même des fois tu t’essuies les doigts dessus. C’est le bonheur.

La geelee existe en plusieurs longueur et en plusieurs types de tissus: un modèle été, court, vaguement plus élégant (mais vaguement hein), un modèle entre-saison plus long et un modèle en polaire, long également, pour toi qui passe tes hivers au Canada. Rose, bleu, vert pomme, au niveau des couleurs, tout est possible et on ne s’interdit rien!

Certains l’assument particulièrement (personnellement je veux faire une dédicace à cette fille que j’ai croisée récemment au supermarché en train de peser des légumes dans cette tenue affriolante). Moi pas trop. Mais en tous les cas, je ne saurai que trop vous encourager à passer le cap et rejoindre le côté obscur!

 IMG_1572

VICE VERSA – UNE REUSSITE COMPLETE

Avec Monsieur nous sommes allés voir le dernier né de Disney-Pixar, Vice Versa.

Riley a 11 ans. A cet âge où l’on vit quelques perturbations, sa famille déménage dans une maison plutôt glauque de San Fransisco. Autant dire que c’est le gros désordre dans sa tête et parmi ses émotions: Joie, Tristesse, Colère, Dédain et Peur. En effet, chez elle, la Joie régit tout son monde en cheffe incontestée, empêchant en particulier Tristesse de jouer son rôle.

Après son arrivée dans sa nouvelle classe,  Riley est très perturbée. Tristesse et Joie se retrouvent expulsées loin du centre de contrôle. Elles vont vivre une aventure extraordinaire qui mènera Riley aux portes de l’adolescence.

Drôle et bien doublé (le choix des voix française: Charlotte Le Bon, Marilou Berry, Pierre Niney, Gilles Lelouche, Mélanie Laurent est excellent), le dernier Pixar se révèle plein de sensibilité, de sens et d’humour. On accompagne avec émotion Riley dont le monde s’effondre avec son entrée dans l’adolescence. L’ami imaginaire dont il faut se séparer, le rôle important de la tristesse dans la vie, les sentiments qui évoluent avec l’âge et la conclusion qui s’impose: un souvenir évoque souvent une quantité impressionnante de ressentis, le film aura beaucoup d’enseignements. Un dessin animé à plusieurs lectures qui permet aux parents d’avoir autant – si ce n’est plus – de plaisir que les enfants!

Un film magnifique que je vous conseille.