NADINE DE ROTSCHILD -L’ARISTO NEE CLODO (ou peu s’en faut)

partir

Tout un chacun connaît la papesse des bonnes manières, Nadine de Rothschild. Plus snob que snob, c’est elle qui sait ce qu’il faut faire et ne pas faire… en toutes circonstances.

Avec « La Baronne rentre à cinq heures », Nadine nous offre sa propre version d’une vie qui aura bien fait jaser.

la-baronne-rentre-a-cinq-heures-7500-250-400

Le livre est hyper mal écrit, c’est ultra insupportable à lire. Nadine l’avoue, élève médiocre, elle a commencé à travailler dès ses quatorze ans:

« j’écrivais très mal, je ne lisais rien ».

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’au jour de l’écriture de ce roman, le problème n’était pas totalement résolu. On saute du coq à l’âne et, si on s’intéresse déjà à Nadine de Rothschild, ce qui n’est clairement pas donné à tout le monde, on est vite lassé de ce style pénible. Du coup, j’ai lu le livre en diagonale parce que le sujet me fait marrer.

Si on aime les ragots et penser/dire du mal des gens, Nadine de Rothschild est la victime idéale: née de père inconnu et d’une mère ouvrière, elle épouse, enceinte de plus de sept mois, le plus riche Rothschild.

La « vie » de Nadine commence avec Jean-Gabriel Dormergue, peintre à succès pour qui elle pose et qui lui ouvre les portes de l’éducation:

« j’étais un esprit primaire mais curieux (…) il me poussait à me cultiver. Rude travail de défrichage! Joyeusement, il passait du coq à l’âne. A partir d’une chaise,  (…) il me faisait un cours sur les styles: je ne distinguais pas un siège Louis XV d’une chaise de cuisine. Puis, il me parlait du Grand Siècle ou de Napoléon: m’étant arrêtée à Jeanne d’Arc, je ne savais même pas qu’il y avait une suite à l’histoire de France. »

original

Nadine par Jean-Gabriel Domergue

A partir de là, elle tente d’accéder au succès par tous les moyens. Elle fait du cabaret, un peu de théâtre, surtout dans des seconds rôles où elle joue d’amusantes aguicheuses. Elle tourne aussi dans certains films et devient une vedette.

Là où Nadine nous épate, c’est qu’elle paraît très franche. Elle aime bien les garçons fortunés.

« Mon premier amour sérieux fut très riche et très anglais »

« La richesse et la puissance me fascinaient. Il y a des femmes qui tombent systématiquement sur le plombier, moi je ne me suis jamais rendue à un dîner sans rencontrer un héritier » – Quelle vantarde soit dit en passant!

« Il s’appelait Rothschild. Et alors? Il était riche? Tant mieux! Sur ce point, tout a été clair entre nous. Bien sûr, s’il avait été balayeur, je ne l’aurais pas regardé. »

A ce petit jeu, son ascension sociale est la seule chose qui semble l’intéresser:

« Lift! Lift!: mon slogan était plus que jamais d’actualité. Pas question de rétrograder. Dans cette ascension rapide, je n’emmenais que ceux qui pouvaient me suivre: les anciennes amies restaient sur le palier. »

Nadine l’avoue elle-même, après son mariage, ses repères temporels sont un peu flous. A partir de là, Nadine décrit sa vie de manière assez désordonnée. On retient qu’à part quelques petits couacs au début, Nadine se serait assez vite habituée à sa vie de baronne. Elle se convertit au judaïsme volontairement et apprend l’histoire de sa nouvelle famille. Liste des maisons, des bibelots, des ancêtres, des domestiques, Nadine ne nous épargne rien de sa vie fantastique. La chasse y tient une part importante. Le récit de la fois où elle a abattu un vieil éléphant laisse un goût un peu amère au lecteur, surtout quand on comprend que les Rothschild ont cessé le safari simplement du fait que cette activité a été déclarée illégale dans certains pays…

Quant aux célèbres infidélités de son mari, je finissais par désespérer jusqu’à une petite allusion:

« Je ne pratique pas, ( en laissant à mon mari son jardin secret), la politique de l’autruche. Au contraire, je pense souvent à cette phrase de M. de Beaumarchais: « La chaîne du mariage est tellement lourde qu’il faut être deux pour la porter, sinon trois. » Si un homme vous affirme: « Je n’ai jamais trompé ma femme », soit il ment soit il n’est pas normal ».

Finalement, ce que je retiens de cette biographie c’est qu’il ne vaut mieux pas s’y attarder. Bien que l’on sente l’énergie débordante de la baronne Nadine de Rothschild, l’ouvrage se sera avéré un peu brouillon. Quant à son contenu, on n’aura pas appris grand chose si ce n’est cette certitude qui s’impose: Nadine de Rothschild est une grande communicante qui se sera adaptée de manière exceptionnelle à son nouveau milieu. Sa manière de parler à la foi de sa nouvelle vie et de son nouveau cercle (des gens « délicieux », « fins » ou « charmants ») montre bien que dorénavant, elle fait partie de la haute. Pour ma part, si j’admire la franchise dont elle peut faire part en admettant son attirance pour la richesse et le pouvoir, je dois dire que j’en ressors plutôt déçue. Au final, à part ne surtout pas brusquer la vanité parfois mal placée de son « Cher Edmond », buter des animaux et être élue reine de la fête à chaque occasion, Nadine de Rothschild paraît avoir une vie bien creuse (mais bien remplie…). Je ne l’envie pas.

Publicités

C’EST QUOI CA? – 6. HAWAIIAN COUTURE – VALENTINO, LE RETOUR DE MAGNUM

Vous aviez l’impression que pour porter une chemise manche courte hawaienne, il fallait être un homme, avoir plus de cinquante ans, des poils, une moustache, des poils, des chaussettes blanches dans vos sandales à scratch et des poils? Vous aviez tout faux! Plus besoin d’envisager le traitement hormonal mesdames, vous pouvez vous faire plaisir et enfiler la chemise de votre (grand-)papa.

Valentino signe une collection qui fleure bon la pina colada!

hawaiian_couture_01_jpg_3959_north_499x_white

Note: si cela ne sied pas à un mannequin qui mesure 1m80 et pèse 45 kg, cela ne te sierra pas non plus

Valentino-Fernweh-ade2-762x1024

Bon moi ça j’aime bien en fait…

Bref, c’est le grand retour de la chemise hawaiienne, mais sans les poils ou les moustaches… même pour les hommes.

HAWAIIAN-COUTURE-29-1170x1573

Total look, avec les sandales qui font plaisirs aux yeux

HAWAIIAN-COUTURE-26-1170x1573

Est-ce qu’il fait chaud ou froid aujourd’hui? Dans le doute on se montre prévoyant

Une tenue qui ne laissera pas vos collègues de bureaux indifférents!

Attention toutefois au risque de crise d’épilepsie!

 

LE CUIR EPI (LOUIS VUITTON)- ODE À UN SAVOIR FAIRE

Aujourd’hui et pour changer un peu, un article dédié à une petite merveille:

Le cuir épi de Louis Vuitton

Louis Vuitton connaît le succès que l’on sait et n’a certainement pas besoin du moindre article pour augmenter ses ventes qui ont connu des sommets avec la nomination de Marc Jacobs comme directeur artistique de la marque entre 2009 et 2012.

Les différentes matières emblématiques Louis Vuitton

Louis Vuitton propose ses produits phares en différentes déclinaisons classiques:

  • La toile monogrammée: il s’agit d’une toile solide traitée. Il existe différents types de toiles, le monogrammé est le plus connu. Il y a également le dessin damier qui est très à la mode.

louis-vuitton-alma-pm-toile-monogram-sacs-à-main--M53151_PM2_Front view

  • Le cuir monogrammé vernis: autre grand classique, il se décline en plusieurs couleurs.

 

louis-vuitton-alma-pm-cuir-monogram-vernis-sacs-à-main--M91770_PM2_Front view

Alma PM en rose indien

  • Le cuir épi: le cuir épi (qui nous occupe aujourd’hui) est un cuir « gravé », imprimé par deux bains, ce qui crée une différence de coloration entre la couche profonde et celle de surface.

louis-vuitton-alma-pm-cuir-épi-sacs-à-main--M41154_PM2_Front view

Ici et pour le plaisir des yeux, une petite vidéo (en anglais) avec quelques jolies images. On parle rapidement du savoir faire et on constate que tous les articles sont faits mains, en France (la petite maroquinerie est faite en Espagne me semble-t-il).

Pourquoi j’aime le cuir épi

Le cuir épi est, à mon avis, une matière un peu à part parmi les produits proposés par Louis Vuitton. En effet, la société se distingue d’autres par le fait qu’elle apparaît hyper trendy et bankable. Je suppute que la marque est à elle seule une raison qui pousse bien des gens à acheter et la majorité des sacs vendus par Louis Vuitton le sont dans des matières estampillées.

Sur le cuir épi, rien de très ostentatoire, un magnifique cuir et c’est tout. Les initiales LV sont exceptionnellement discrètes. Donc on voit que vous avez un beau sac, mais on ne sait pas trop d’où il sort (dans la mesure où on ne connaît pas le cuir épi hein..). Ce que je trouve assez agréable.

La matière est douce au toucher et épaisse. Les hanses sont larges et tiennent bien sur l’épaule. En outre, l’épi est d’une résistance à toute épreuve. J’ai acheté un Noé noir en cuir épi en seconde main à une japonaise (les japonais sont de très gros consommateurs de Vuitton) il y a environ cinq ans (je ferai probablement prochainement un article sur la seconde main). Le sac était déjà probablement relativement vieux quand je l’ai acheté (à l’époque, Louis Vuitton n’avait pas encore réédité le Noé, ce modèle mythique entre tous). Quand je l’ai reçu, il n’avait que quelques traces d’usures. Or, depuis lors, et alors que je ne suis pas quelqu’un de très soigneux, le sac n’a pas bougé d’un iota, il est toujours pareil! C’est dire si ce cuir est résistant et tient la distance.

Sac-Grand-Noé-Louis-Vuitton-Echarpe-Only

C’est vraiment une matière qui mérite l’investissement.

Après, soyons clairs: le cuir épi c’est surtout vraiment beau! Il est épais, mais pas trop rigide, ce qui le rend vivant. Il n’a pas cet aspect plastique que certains cuir d’autres marques peuvent avoir (notamment une certaine marque hyper sollicitée que tout le monde – sauf moi – adore, dont les initiales sont… MK). La solidité sans le côté ultra rigide donc. Le cuir qui n’est pas gravé, utilisé pour les lanières et bordures du sac est extrêmement doux et agréable à manier.

Les couleurs choisies par Louis Vuitton pour ces accessoires en cuir épi sont souvent très vives. Outre le noir, il y a énormément de couleurs énergiques et lumineuses. Même si, par nature, je me méfie un peu des roses très clairs ou des beiges qui me paraissent salissant et dont je pense que je pourrais me lasser, il me semble que les modèles sont assez classiques et les couleurs assez profondes pour que l’on cède et que l’on viole le principe du « c’est un classique, je l’achète dans une couleur neutre ».

Si une couleur vous tape particulièrement dans l’œil, renseignez-vous. Louis Vuitton a bien compris les règles élémentaires de l’offre et de la demande. L’enseigne a une certaine tendance à créer des modèles saisonniers, qui sont produits en nombres limités. Donc une fois la saison passée, c’est quasi impossible de trouver ce fameux grenade qui vous plaisait tant!

kirsten-dunst-louis-vuitton-alma-epi-leather-top-handle-bag

J’espère que ces quelques lignes vous éclaireront sur le cuir épi et qu’elles vous donneront envie! Et surtout, n’hésitez pas à vous renseigner pour acheter ce type d’articles en seconde main. Le cuir épi est résistant, acheter en seconde main ne présente donc pas de risque!

VERSAILLES – LA NOUVELLE SERIE DE CANAL PLUS

Cette fin d’année, j’ai énormément bassiné Monsieur au sujet d’une série que j’avais envie de voir… Versailles. Il faut dire que Canal+ n’a pas lésiné sur les publicités et les effets d’annonce.

x240-18T

Je dois avouer que j’aime beaucoup l’histoire, les films en costumes, la royauté, Point de vue images du monde et Stéphane Bern. Une série à Versailles avec les costumes et les décors de rêve… il n’en fallait pas plus pour que je fasse du visionnage de cette série un objectif.

Après que Monsieur a lutté quelques temps (le temps raisonnable à dire que j’étais quand même une chieuse (oui Madame)), il a finit par céder. Finalement, sans que j’insiste du tout, nous avons vu toute la première saison (10 épisodes de 50 minutes) en deux jours.

Résumé

Louis XIV est un peu stressé de la vie. Il a 28 ans et de sa jeunesse traumatisée par la fronde, il est ressorti paranoïaque. Son idée: déplacer sa cour à Versailles, qui n’est alors qu’un relais de chasse au milieu d’étangs, pour mieux diriger le pays. Autours de lui, son frère Philippe souffre de rester toujours exclu du pouvoir. Auprès de son amant le Chevalier de Lorraine, il trompe son désarroi et sa rancœur.

ob_00e116_7321

George Blagden est Louis XIV

La série se concentre sur la rivalité des deux frères et sur les difficultés du roi soleil d’imposer son autorité aux nobles. Complots, trahison, poison, coucherie, la série aborde de nombreux épisodes célèbres de l’histoire de France.

Critique

Comme bon nombre de série contemporaine, la série Versailles est très violente. Il y a également beaucoup de scènes de sexe explicites. Voilà pour l’avertissement aux âmes sensibles. A mon avis, tant la violence que l’érotisme ne sont pas nécessaires, mais bon… il faut croire que le public est forcément assoiffé de sang et de sexe débridé…

On est très vite pris par la série. Les acteurs jouent juste et les personnages sont convaincants (à une ou deux exceptions notables, on y reviendra).

Ce qui frappe surtout, c’est la magnificence des décors et des costumes. J’aurai aimé mettre encore plus de photos dans l’article, j’ai mis tout ce que j’ai trouvé de parlant.

Les bâtiments, les jardins, les pièces, tout est magnifique. Les plans en extérieurs sont vraiment beaux avec une lumière fantastique qui sublime des bâtiments que l’on connaît bien.

VERSAILLES SAISON 1

Ces décors permettent de bien prendre la mesure de la vie de cour.

Tournage Versailles

Les acteurs sont tous très beaux (parfois au détriment de toute crédibilité vu qu’on a des portraits… un tour sur Wikipédia a de quoi déconcerter). Ils sont rocks aussi, parfois ils marchent au ralenti, leurs longs cheveux qui ondulent sous le feu de l’action… pas super crédible. Les idéaux et motivations des personnages non plus quand on y pense.

Historiquement, je n’étais pas assez au clair sur l’histoire précise de Louis XIV ou de Versailles pour juger de la véracité des événements. Après avoir wikipédié à mort, je peux dire que les intrigues ont été simplifiées (probablement pour permettre à l’audience obsédée sexuelle et ultra-violente de suivre) et les dates un peu changées. La chronologie n’est ainsi pas très juste et certains événements pas tout à fait exacts. A cet égard, je vous signale le lien suivant que je conseille si vous souhaitez aller plus loin au niveau de la justesse historique (le rythme des vidéo est un peu lent par contre. Sinon, histoire de ne pas se décourager, il vaut peut-être mieux les visionner une fois que vous aurez vu la série en question).

Le personnage qui m’a le plus surprise et là petit spoiler, c’est la fille du médecin qui pour finir devient elle-même médecin de Louis XIV. J’y crois pas une seconde. En plus, le personnage étant visiblement fictif, je ne comprends pas très bien pourquoi il a été créé.

Tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-Versailles_article_landscape_pm_v8

En conclusion

Je me suis toujours fait la réflexion que la France avait une histoire riche et passionnante et qu’il était dommage que l’on n’en profite pas davantage pour faire des films ou des séries car la matière est là. Versailles vient satisfaire ce vœux.

Dans l’ensemble, il me semble que c’est une réussite. Pour une fois, la France ne paraît pas le parent pauvre de l’industrie télévisuelle et supporte bien la comparaison avec les séries américaines.

Une deuxième saison est d’ores et déjà annoncée. Je la regarderai avec plaisir.